Masques tissu réutilisables Il y a 11 produits.

Ces masques en tissu lavables - également appelés masques barrières ou masques de protection grand public - ne vous dispensent pas des gestes barrières mais se destinent à la protection hygiénique contre le virus Covid-19 des personnes qui les portent et de leur entourage. Leur fabrication est conforme au cahier des charges rédigé par l’AFNOR. Le port de ces masques alternatifs anti-projections est devenu obligatoire dans les transports en commun depuis le 11 mai pour la sécurité de tous. Drexco Médical vous propose des masques tissu de différents modèles : polyester ou coton, masques à pli ou masques « bec de canard », blancs, noir ou bleu marine. Ils sont tous lavables et réutilisables, et vous font bénéficier des meilleurs prix du marché !

Résultats 1 - 11 sur 11.

Qu’est-ce qu’un masque barrière ?

Au contraire d’un masque FFP2 ou d’un masque chirurgical, le masque en tissu n’est pas un dispositif médical. Il s’agit d’un équipement de protection individuelle adapté au grand public, en vue de compléter les gestes barrières et d’éviter au maximum la propagation du Coronavirus dans les lieux publics. Ces masques filtrants portés sur la bouche et le nez jusqu’au menton se maintiennent sur les oreilles par des élastiques ou des lanières.

Différentes formes de masques hygiéniques barrières existent. Les principales sont les masques à plis et les masques en bec de canard. On peut privilégier en terme de matière le confort du coton ou l’absorbance à la transpiration du polyester.

Ces masques alternatifs servent de barrière aux éventuelles projections de salive venant d’autres personnes, et évitent le contact avec les muqueuses (en se touchant la bouche ou le nez par exemple). Par ailleurs, ils permettent aussi de bloquer la projection de particules par la toux, l’éternuement etc, vers l’extérieur du masque et donc de protéger votre entourage d’une potentielle transmission. Leur utilisation peut être complétée efficacement par le port d'une visière ou de lunettes de protection, et de gants médicaux.

Il est important de noter qu’il ne s’agit pas de masques à usage médical, les soignants en contact avec des patients doivent donc privilégier le port de masques chirurgicaux ou de masques FFP2.

Sur quel modèle sont fabriqués les masques barrières ?

Un guide d’exigence minimale a été rédigé et publié par l’AFNOR (l’Association Française de Normalisation, qui représente la France auprès de l'Organisation Internationale de Normalisation ou ISO) afin d’encadrer la fabrication de ces masques de protection individuelle en tissu lavables. Les fabricants doivent répondre au cahier des charges de l’AFNOR en respectant diverses recommandations : tissu utilisé, densité du tissu (grammage), patron de fabrication, etc.

Comment bien réutiliser vos masques en tissu ?

Les masques barrières en tissu sont lavables 5 fois, selon les recommandations de l’AFNOR. Veillez à bien laver votre masque avant sa première utilisation. Chaque utilisation peut durer 4h. Ces masques en tissus doivent être lavés en machine, seuls, à 60° C et doivent être parfaitement secs avant d’être réutilisés. Il est donc fortement recommandé d’en avoir plusieurs par personne à disposition afin de les utiliser par cycles (un masque parfaitement sec prêt à l’emploi pendant qu’un autre est au lavage). Notez que ces masques peuvent être séchés au sèche-linge (séchage moyen) et repassés après séchage. Il est également possible de les laver à la main en les savonnant au moins 30 secondes avant de les rincer et de les égoutter.

Lors des pauses en journée, n’hésitez pas utiliser un spray désinfectant ou une lampe UV pour décontaminer votre masque anti-projections.

Enfin, pour manipuler votre masque de protection grand public lorsque vous êtes en extérieur, il est conseillé d’enfiler préalablement une paire de gants de protection non utilisés, pour prévenir toute contamination du masque et tout contact avec le visage.

Connaissez-vous le « test de la flamme » ?

Il est possible d’apprécier le degré d’efficacité théorique de votre masque avant réutilisation grâce au « test de la flamme » ou « test du briquet ». Chez vous, mettez votre masque et soufflez au travers sur la flamme. Si elle vacille ou s’éteint, il est temps de remplacer votre masque barrière par un nouveau masque anti-projection. Si au contraire la flamme ne vacille pas, votre masque reste vraisemblablement utilisable, sous votre entière responsabilité.

Bien entendu, le port de ce masque ne vous dispense aucunement du respect des gestes barrières (se laver les mains aussi fréquemment que possible ou utiliser du gel hydroalcoolique en l’absence d’eau et de savon ; éviter de se toucher le visage ; tousser dans son coude ; proscrire les contacts physiques ; garder une distance d’au moins un mètre avec les autres), qui restent la première assurance d’une bonne protection contre la transmission du Covid-19.

Comment bien mettre son masque de protection ?