Rappel immédiat
Me rappeler

Remplissez ce formulaire, on vous rappelle !

NOUS SOMMES OUVERTS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8h30 à 18h30 les rappels automatiques du week end seront pris en charge le lundi matin par les commerciaux.

L’obésité : comprendre et prévenir cette maladie

L’obésité en quelques chiffres

L’OMS définit l’obésité comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ».
En France près de 8 millions de personnes souffrent d’obésité selon le ministère de la santé et de la prévention. Soit 1,2 Français sur 10. Parmi eux, 500 000 sont en obésité sévère.
Chez les enfants et adolescents, 17% sont en situation de surpoids. Seulement 4% sont déclarés obèses.
En Europe l’obésité est responsable de 10 à 13% des décès. Et selon le rapport de l’OMS de 2022 sur l’obésité en Europe, celle-ci aurait fortement augmenté avec la pandémie. En effet, désormais plus d’un adulte sur deux (59%) sont en surpoids, ainsi que près d’un enfant sur trois.

Obésité : le diagnostic

L’obésité, ou surpoids, correspond à un excès de masse grasse corporelle (ou tissu adipeux). Le corps étant composé de masse grasse et de masse maigre : les muscles, organes et viscères. En temps normal, le tissu adipeux représente 32 % du poids chez la femme et 16 % chez l’homme.

On distingue plusieurs types d’obésités selon où se situe l’excès de graisse. Un excès de graisse sur l’abdomen peut correspondre à de l’obésité androïde, viscérale ou abdominale. Alors qu’un excès de graisse sur les hanches, cuisses ou dans la périphérie sera appelée une obésité gynoïde, périphérique ou sous-cutanée.

On remarque que les hormones influencent le type d’obésité diagnostiquée. En effet, l’obésité androïde est plus présente chez les hommes, alors que l’obésité gynoïde est plus présente chez les femmes.

Pour déterminer qu’une personne est en surpoids ou obèse, le médecin utilise plusieurs outils de diagnostic. Il commence par calculer l’IMC du patient et complète son examen par la mesure du tour de taille du patient et du rapport du tour de taille avec le tour de ses hanches.

L’IMC (indice de masse corporelle)

L’IMC est un indicateur approximatif de surpoids ou maigreur d’un individu. Il est calculé en divisant le taille au carré (m2) par le poids en kg d’une personne. Par exemple, une personne mesurant 1,60 m et pesant 53 kg possède un IMC de 20,7.
Les résultats permettent d’interpréter si une personne est :
– Dénutrie : IMC de 16,5
– Maigre : IMC entre 16,5 et 18,4
– D’un poids normal : IMC entre 18,5 et 24,9
– En surpoids : IMC entre 25 et 29,9
– Obèse de classe 1 (obésité modérée) : IMC entre 30 et 34,9
– Obèse de classe 2 (obésité sévère) : IMC entre 35 et 39,9
– Obèse de classe 3 (obésité morbide) : IMC supérieur à 40

La mesure tour de taille

La mesure du tour de taille permet de déterminer s’il existe un excès de graisse abdominale (obésité androïde, viscérale, abdominale).
On considère qu’une personne souffre d’obésité abdominale lorsque son tour de taille dépasse 88 cm pour une femme et 102 cm pour un homme.

Le rapport du tour de taille au tour de hanches

Pour rendre compte de la répartition de la graisse dans le corps, le praticien peut utiliser le rapport entre le tour de taille et le tour des hanches du patient.
Un résultat supérieur à 1 chez les hommes et supérieur à 0,85 chez les femmes est considéré comme élevé.

Les causes du surpoids

Les personnes à risque

Il existe un risque supérieur au surpoids ou à l’obésité pour certaines personnes. Ce risque peut être lié à :
– L’hérédité : un enfant dont les parents sont obèses aura plus de chances de développer un surpoids (30% des cas d’obésité)
– Certaines maladies et traitements médicamenteux : l’hypothyroïdie et notamment les antidépresseurs, anxiolytiques, antidiabétiques et antiépileptiques.
– La consommation excessive d’alcool
– L’arrêt de la consommation de tabac sans suivi
– Les troubles du sommeil : le manque de sommeil joue un rôle dans la prise de poids
– La santé mentale : dépression, anxiété, etc.
– Les troubles du comportement alimentaire : boulimie hyperphagique, grignotage, etc.

Causes environnementales

Le développement de l’obésité dans les pays industrialisés est fortement influencé par leur mode de vie. En effet, le mode de vie occidental induit un engendre un environnement obésogène, à savoir :
– La sédentarité : le travail assis, l’utilisation de la voiture pour se déplacer, jouer aux jeux vidéo assis, etc.
– L’accès à la malbouffe et à l’alcool : le développement des fast-food et la vente de nombreux aliments peu cher trop sucré, trop salé ou trop gras et faibles en nutriments.
– Le stress : dans son travail, son environnement, les transports en commun, la pollution, etc.

L’accès au sport est également un élément essentiel dans la prise de poids d’une population : accès aux salles de sport, piscine, environnement viable pour la course, le vélo, présence de clubs sportifs, etc.

Les complications possibles de l’obésité

L’obésité entraîne des complications mettant en danger la santé des personnes qui en souffrent. En générale, les problèmes de santé arrivent après 10 de surpoids.
Il est à noter que certaines formes d’obésité sont plus risquées que d’autres. Notamment l’obésité d’abdomen, deux fois plus présente chez les hommes que chez les femmes non ménopausées.
L’obésité peut engendrer des maladies cardiovasculaires, chroniques ou encore certains types de cancers.
Les risques principaux liés à l’obésité sont :
– Diabète de type 2 (90% des diabtétiques de type 2 sont en surpoids)
– Hypertension
– Problèmes de vésicule (calculs biliaires)
– Dyslipidémie
– Essoufflements
– Sueurs
– Apnée du sommeil.

Les risques modérés liés au surpoids sont :
– Problèmes cardiovasculaires : AVC, arythmie cardiaque, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde, artérite des membres inférieurs, angine de poitrine et maladies coronaires pouvant augmenter la formation de varices et phlébites.
– Arthrose du genou
– Goutte

Enfin, l’obésité peut entraîner dans certains cas :
– Cancer du sein, de l’endomètre et de l’ovaire chez la femme
– Cancers du système digestif : cancer de l’œsophage, pancréas, colon, vésicule biliaire, foie
– Cancers urogénitaux : cancer de la prostate ou du rein
– Baisse de la fertilité
– Reflux gastro-œsophagien
– Lombalgie
– Phlébite
– Démence

Le surpoids est également un facteur de problèmes psychologiques. En effet, les personnes obèses peuvent souffrir d’isolement, de perte d’estime de soi et parfois même de dépression.

Le suivi de l’obésité

Pour diagnostiquer et suivre correctement un surpoids, il faut commencer par se peser. Les professionnels de la santé possèdent des balances pèse-personnes médicales professionnelles capables de mesurer avec précision le poids d’une personne.

Drexco Médical propose un pèse-personne électronique à prix discount et qualité professionnelle. Capable de peser jusqu’à 180 kg, elle est très robuste et facile à nettoyer entre chaque patient.

PESE PERSONNE ELECTRONIQUE VERRE SCALE 180
PESE PERSONNE ELECTRONIQUE VERRE SCALE 180

Pour les adeptes de l’aiguille, le pèse-personne mécanique Strong 160 conviendra parfaitement. Sa surface anti-déparante évite tout accident en cabinet médical et sa structure en métal le rend très solide.

PÈSE PERSONNE MECANIQUE STRONG 160
PÈSE PERSONNE MECANIQUE STRONG 160

Pour calculer l’IMC, il est également nécessaire d’être équipé d’une toise médicale.

La toise mécanique adulte Précision 210 permet de mesurer avec précision des patients mesurant jusqu’à 2,10 m.

TOISE MECANIQUE ADULTE - PRECISION 210
TOISE MECANIQUE ADULTE – PRECISION 210

Pour rendre la mesure encore plus facile, Drexco Médical vous propose un pèse-personne combiné à une toise électronique.

La toise à ultrason mesure entre 90 et 200 cm et sa balance pèse jusqu’à 200 kg. Le plus de cette toise-pèse-personne : une fonction IMC affichant le résultat sur un écran LCD.

PÈSE-PERSONNE A COLONNE ÉLECTRONIQUE AVEC TOISE ULTRASON
PÈSE-PERSONNE A COLONNE ÉLECTRONIQUE AVEC TOISE ULTRASON

Pour peser et déterminer l’IMC d’un patient, l’impédancemètre électronique est l’outil idéal.

En plus de donner le poids du patient, l’impédancemètre électronique Scale 180 donne sa masse hydrique, osseuse, musculaire et calcul son IMC.

PÈSE-PERSONNE A COLONNE ÉLECTRONIQUE AVEC TOISE ULTRASON
PÈSE-PERSONNE A COLONNE ÉLECTRONIQUE AVEC TOISE ULTRASON

Les commentaires sont fermés.